4/21/2018

Tout ça ce ne sont que des histoires



On me dit que le poème pousse la nuit
comme les poils et les cheveux
qu'il dort debout 
que si on regarde longtemps un instant 
il s'ouvrira sous nos yeux
qu'on doit le nourrir à la main
et le caresser chaque jour
qu'il craint les grands gestes
les lumières trop vives
et les espaces aseptisés
qu'avec son odorat sur-développé 
il connait même le parfum des larmes 
et l'odeur du silence
qu'il est omnivore
omniscient omnipotant
et omnitoutcequevousvoudrez
On me dit que plus on connait les hommes
plus on aime son poème
qu'il est plus heureux sans nous 
qu'il survie comme une bactérie
grâce à sa belle capacité d'adaptation
mais qu'on en croise encore parfois
dans les vallées du désir  
et de la cruelle vérité
totalement libres
et souverainement
sauvages



Bonjour la vie

4/19/2018

Programme couleurs



J'ai lavé la mort
la voila qui sèche
 sur la corde à linge
dans les éclats acidulés 
du soleil d'avril
Elle fait moins
 la maline
à se balancer
 souple et douce 
belle et fraiche 
comme une petite
 culotte mouillée
sous les caresses
 du printemps

Quand le chat n'est pas là les souris se la mettent bien !


4/18/2018

Y 'en aura pour tout le monde

Avec le même souci d'équité
le soleil pose un poème orange
sous les paupières des vieux murs
ou sur la peau des jeunes filles
Dans les décombres humides
caché à l'ombre des feuillages
la douleur attend son heure
comme un serpent bien gras


4/12/2018

Des étoiles et des chiens, 76 Inconsolés - Nova Book Box -

La Nova Book Box de Radio Nova et son flamboyant capitaine Richard Gaitet traverse la nuit en consacrant une heure à mes 76 Inconsolés, on y croise pêle-mêle Vic Chesnutt, Ibrahim Ferrer, Amy Winehouse, Philippe Léotard, Colette Magny, Captain Luke, Panaït Istrati, Charlotte Delbo, Arno Schmidt, Tricky et Jana Cerna C'est peu que de le dire Youpi et merci !!!


A voté

Dans la salle de bain là haut
y'a des cheveux d'érythréens
des cheveux d'Occitaniens
des cheveux pacaïens
des cheveux de belle mère
des cheveux de ma douce
des cheveux d'enfants
des cheveux de vieux
des cheveux de copain
des cheveux de famille
des cheveux d'Allemagne
des cheveux d'Espagne
des cheveux du nord
et d'autres du sud
des cheveux d'ici
des cheveux de là bas
dans la salle de bain là haut
c'est l'union intermondialiste
des acariens

4/09/2018

La mort est un jardin parfumé



Pêle-mêle dans une même journée, pendant que les fleurs poussent des enfants se font gazer. Tu découvre une nouvelle espèce de rat avec un nez long comme un chapeau de sorcière et cette histoire de couverture pleine de variole qu'on accrochait aux arbres pour tuer les indiens. Pêle-mêle dans une même journée ce bonhomme qui invente un bateau pour ramasser le plastique et les derniers grand singes à l'agonie. Christophe Colomb qui prenait les lamantins pour des sirènes et un vieux harki qui donne un bonbon. Un escargot gros comme un poing et un lapin qui me lèche la main. Un oeuf en chocolat et un oignon blanc. La Syrie et Jean Sébastien Bach. Pêle-mêle dans une même journée un livre dans la boîte aux lettres, une charogne dans la poubelle. Des pompes et un testament, une lettre d'adieu et une recette de cuisine. La pluie et la lumière, le soleil sur les pierres, un grain de poivre sous la dent. Des merdes et des mercis. Des plaies et des chansons. De la cendre et des géraniums citronnés. Du linge propre et des yeux fatigués. Pêle-mêle dans une même journée.

Printemps de Durcet - 14 et 15 Avril 2018


Si les grèves le permettent 
on se retrouve joyeusement à Durcet 
pour poétiser le printemps 
avec tout un tas de chouettes éditeurs et de gentils barbus
Le week end du 14-15 Avril 2018

4/06/2018

Y'a des allumettes au fond de mes yeux

Je ne vais pas m'attarder ici je suis très triste de la mort d'Higelin... comme Jean Rochefort je l'aime depuis toujours. Je crois que c'est grâce a des humains comme eux, qui n'ont jamais séparé vie de poésie, que j écris. Voila le texte qui lui est consacré dans Des étoiles et des chiens.




Jacques Higelin "Le Parc Montsouris" | Archive INA

4/01/2018

Des étoiles et des chiens, ed Le Castor Astral, Avril 2018


Je suis très ému très heureux et surtout très fier. C'est un projet au long cours que j'aimerais continuer toute ma vie. Un truc de relais de partage de résistance. Je crois que tout ça a à voir avec l'art en général et avec ces artistes en particulier. Je crois aussi que tout ça a à voir avec le travail des éditeurs. Leur courage, leur confiance. Moi ça me sauve. J'espère que ça en sauvera d'autres au passage. Merci les Castors je vous aime. 

3/31/2018

Hier dans la lune



Hier dans la lune
Y avait un loup
et dans le loup
Y avait un trou
Et dans le trou
Y avait un oeuf
Et dans l'oeuf
Y avait un oeil
Et dans l'oeil
Y avait une dent
Et dans la dent
Y avait une faille
Et dans la faille
Toutes les bêtes de la nuit
Se sont enfuies

3/30/2018

D'amor sull'ali rosee

 
J'assiste, émerveillé et placide, à un opéra en ombres et lumières. Une tragédie en calme et en tempête. La chorégraphie d'un immuable dessin animé muet. Les bourrasques du mistral jouent entre chaque brin d'herbe, contre chaque tronc d'arbre, au recto et au verso de chaque feuille des pins, et oliviers, des sapins, des lierres et des tilleuls, des lilas, des lauriers et des églantiers. Les pétales sont des barques perdues. Je vois des traits et des reflets, des éclats, des vibrations, des soubresauts sans fin. Des tonnerres en mouvements et des instants immobiles qui ne cessent de s'enrouler et de se dérouler dans l'anodin du jour. Je reste absorbé, apaisé et écrasé, comblé par une fenêtre, un café chaud à la main, les yeux lavés dans les grandes brassées grises et bleues du dernier jour de mars. Maria Callas chante. Maria Callas est un opéra de vent. Mon bout de paysage sous les délavés venteux de mars s'appelle Maria Callas.  J'ai présenté ces deux là sans réfléchir. Au hasard du chemin d'un instant que j'avais renoncé à rendre utile. Et voilà que sous mes yeux un monde est né. Une harmonie. Déjà disparue au moment d'écrire ces lignes. Et pourtant parfaitement éternelle.



3/29/2018

3/28/2018

Des étoiles et des chiens (76 Inconsolés) - Le Castor Astral - bientôt dans les bacs ! JOIE

 
En Avril ne te découvre pas d'un poil de Castor Astral. Le seul livre capable d'aller des Béruriers Noirs à Charlotte Delbo, de Panaït Istrati à Jean Rochefort ou de PNL à Joseph Joubert. Des étoiles et des chiens (76 Inconsolés) bientôt dans les bacs ! JOIE !!!

DJ Krush - Cosmic Yard (2018 Full Album)

3/27/2018

Paroles d'ours - Denis Lavant - Il y a des monstres qui sont très bons


Magnifique photo de Denis Lavant qui lit Il y a des monstres qui sont très bons (éditions Le Castor Astral) pendant la géniale Paroles d'ours / Monstration Foraine organisée par Jérôme Bouvet.

Le Channel Scène Nationale de Calais
Laboratoire Forain
Février 2018
2 rien merci
Denis Lavant, Momette, Soizic Kaltex, Jérôme Bouvet

(c)Photos: Angélique Lyleire

3/25/2018

...


Je m'endors avec une forêt dans la tête
Me réveille avec un hibou dans la bouche

3/23/2018

Notre Dame du Bon Temps



_  J'ai envie de te mettre du printemps partout !
_  Eh oh calmos le poète.
  



Du mauvais côté des jumelles

Tu portes tes yeux à l'envers comme ces enfants qui regardent du mauvais côté des jumelles. Tout semble lointain, rabougri, avec des murs entiers de distance. Des couches et des couches de distances transparentes. L'espace est une distance. Que le temps déroule. Inlassablement. Tu peux te réfugier dans ce mouvement, à l'extérieur de tout, même de toi-même, même de tes yeux. Des épaisseurs sans cesse renouvelées de verre. Tes lunettes, le pare-brise, la fenêtre, l'écran.  Un monde en os de verre. Tu ne regardes pas et le temps passe. Tu regardes vraiment et le temps passe. Tu te regardes regarder et le temps passe. Tu regardes le temps qui passe. Tu regardes. Tu sens le temps qui passe. C'est un infâme privilège.

Nebraska - Bruce Springsteen (original version - audio only)

3/22/2018

Le Bilan (le temps passe et passe et passe et)


Je me levais
et je fumais un joint
en faisant mon café
je me demandais ce que j'avais envie de faire aujourd'hui
deux fois sur trois je ne faisais rien
des fois je vendais un bout de shit
des fois j'allais acheté un cd
des fois lire un livre dans les jardins de la fac
avec le sentiment de faire quelque chose de bien
Il m'arrivait d'aller boire un ACE
sous le soleil des terrasses de Montpellier
en pensant faire un truc sain
ou de me défoncer
avec le sentiment d'être un homme

je maudissais ou je célébrais ma solitude
j'avais des raisons d'être heureux
et d'autres d'être malheureux
des manières d'être esclave
et des manières d'être libre

Je me lève
je bois un café devant l'ordi
et puis je vais faire leurs petit déjeuner
les réveiller les préparer pour l'école
en revenant je fais dans ma tête la liste
de tout ce que j'ai à faire aujourd'hui
deux fois sur trois je fais autre chose
des fois je vais courir
des fois j'essaie d'écrire un livre
des fois je lance une machine de linge sale
avec le sentiment de faire ce que j'ai à faire
Il m'arrive de boire un citron pressé
avant de passer l'aspirateur sur le carrelage ensoleillé
en pensant faire un truc sain
ou de m'occuper des miens
avec le sentiment d'être un homme

Je maudis ou je célèbre ma femme et mes enfants
j'ai des raisons d'être heureux
et d'autres d'être malheureux
des manières d'être esclave
et des manières d'être libre

Parfois je prends ce qu'il y a à prendre
d'autre fois je le rate
Parfois je fais ce qu'il faut faire
d'autre fois je m'en tape

Je casse des pots
et j'en répare d'autre

J'ai mal ici
ou j'ai mal là

La vie est belle

Je me sens chanceux

Je ne regrette rien