7/01/2017

Eteindre

Les yeux perdus longtemps
au fond du ciel
sur les feuilles qui dansent
les grimaces d'un môme
ou les sursauts bizarres
d'une queue de lézard
comme pour se rincer
lessiver l'ombre à l'intérieur
ce malaise familier
que chaque pensées attisent
parfois tout ce qu'il faut 
c'est éteindre les mots
par de grandes claques
 de monde

Aucun commentaire: