2/19/2017

Le poème du dimanche

Il y a le promeneur du dimanche
qui reste tout de même
un tout petit peu au dessus 
du siesteur du dimanche
qui dépassera toujours et malgré tout 
le peintre du dimanche 
une ou deux marches plus haut
que le petit branleur du dimanche
inexorablement vainqueur
sur le supporter du dimanche
un sérieux cran par dessus 
le laveur de voiture du dimanche
qui n'a aucun mal à dépasser 
d'une bonne tête l'écrivaillon
qui passe son dimanche à classer les autres
suivant leurs activités du dimanche
parce que la vie est une sacrée trainée
qui ne se laisse pas simplifier
une belle salope
et c'est tout à son honneur



2 commentaires:

brigitte celerier a dit…

pardon imploré
j'ai utilisé ce poème de circonstance dans une petite vidéo bricolée (en mettant le lien, bien entendu, tout de même)

misquette a dit…

Elle est belle entre autre grâce aux couleurs que tes mots lui donnent.